Outils pour utilisateurs

Outils du site


cemfra:collaborer

Projet CEMEA-Framasoft > Retour à l'accueil

Collaborer

Les licences libres

Les licences libres ne concernent pas uniquement les logiciels. Leur objectif n'est pas seulement de partager un bien mais aussi de partager ce qu'on peut faire de ce bien. Ainsi un morceau musical sous licence libre peut être remixé et re-partagé, un texte peut être traduit (c'est-à-dire modifié) et cette traduction peut être diffusée, etc. Les licences libres ne s'opposent pas au droit d'auteur — elles tendraient même à le renforcer — mais s'opposent à la notion d'exclusivité et de concentration des droits, pour donner à l'auteur la possibilité de déterminer a priori les conditions d'usage de son œuvre. Ainsi, la plupart du temps il est inutile (voire contre-productif) de chercher à sur-protéger une oeuvre en lui appliquant une licence qui interdit toute modification : en effet, la protection de l'intégrité d'une oeuvre est déjà une notion compris dans le droit d'auteur auquel toutes les oauvres sont soumises, quelle que soit leur licence.

Pour utiliser des contenus sous licence libre, vous devez distinguer les licences entre elles. Pour débuter, il est inutile d'entrer dans le détail, mais sachez simplement que toutes les licences libres imposent des conditions qui ne sont pas tout à fait les mêmes. En général on distingue :

  • les licences libres : vous pouvez utiliser, partager, modifier et diffuser la modification, exactement comme s'il s'agissait d'un logiciel libre ;
  • les licences libres copyleft : copyleft est un jeu de mot signifiant gauche d'auteur par opposition au copyright ; cela signifie que l'œuvre, modifiée ou non, doit être redistribuée exclusivement sous la même licence que celle de départ ;
  • les licences de libre diffusion : certaines clauses ne sont pas compatibles avec les 4 libertés, mais l'usage de l'œuvre est tout de même facilité.

Exemple de Wikipédia

L'encyclopédie Wikipédia est une illustration convaincante de ce que les licences libres permettent non seulement de partager des contenus mais aussi de participer à leur création, qu'il s'agisse de connaissances, d'illustrations, de photographies ou de vidéos. Les contenus de Wikipédia sont placés sous licence Creative Commons attribution, partage dans les mêmes conditions : cela signifie que vous pouvez utiliser et partager ces contenus dans la mesure où vous en citez la source et que la licence de ce que vous partagez en provenance de Wikipédia soit cette même licence. En d'autres termes, conformément au droit d'auteur, vous ne pouvez pas vous attribuer la paternité de ce contenu, vous devez citer Wikipédia au titre de cette paternité. Par contre, en plus, vous pouvez modifier ce contenu à condition de renseigner ce que vous avez modifié, et vous pouvez diffuser comme vous l'entendez à condition d'utiliser la même licence.

Tableau de quelques licences adaptées à la production de contenus culturels

Nom de la licence Abréviation Caractéristique
Licence Art Libre LAL Licence libre copyleft
 Licence de documentation libre  GNU FDL  Licence libre copyleft
 Creative Commons - Attribution CC-BY  Licence libre non copyleft
 Creative Commons - Attribution - Partage des conditions initiales à l'identique CC-BY-SA Licence libre copyleft
 Creative Commons - Attribution - Pas de modification  CC-BY-ND Licence de libre diffusion
 Creative Commons - Attribution - Pas d'utilisation commerciale CC-BY-NC Licence de libre diffusion
 Creative Commons - Attribution - Pas d'utilisation commerciale - Partage des conditions initiales à l'identique CC-BY-NC-SA  Licence de libre diffusion 
 Creative Commons - Attribution - Pas d'utilisation commerciale - Pas de modification CC-BY-NC-ND Licence de libre diffusion

Composer un texte à plusieurs

La circulation, la redondance et les versions multiples des documents envoyés par courriel présentent de nombreux désavantages : - risque de perte de données, - confusions entre différentes version d'un même document, - blocages dans le processus d'écriture.

Heureusement plusieurs solutions existent. En général, elles consistent à écrire à plusieurs sur une interface en ligne. Mais attention à ne pas choisir un service gratuit mais peu scrupuleux quant à la confidentialité des données.

Depuis plusieurs années, Framasoft propose le service Framapad. Il s'agit d'un « tableau blanc » sur lequel chacun peut écrire, y compris en disposant d'un compte (avec gestion des droits d'accès), et d'autres fonctionnalités : système de couleurs pour différencier les auteurs, commentaires, discussion intégrée, export en différents formats, etc. Ce genre de Pad, basé sur el logiciel libre Etherpad, est maintenant proposé par beaucoup d'associations et d'hébergeurs alternatifs (CHATONS). Une autre solution consiste à utiliser des solutions telles LibreOffice Online ou OnlyOffice. Ces solutions peuvent d'ailleurs être imbriquées dans un service *cloud* comme Nextcloud. Il s'agit-là de véritable logiciels de bureautiques dédiés au travail collaboratif.

Les outils collaboratif

Le travail collaboratif est avant tout une méthode de travail basée sur l'organisation horizontale des rôles de chacun et un contrôle collectif. Cela n'empĉhe cependant pas l'attribution de responsabilités. Ainsi, dans tout travail collaboratif, il y a généralement une personne référente en charge de coordonner les projets. Les outils en ligne permettent de mener des projets collaboratifs en offrant certains avantages : tracer et identifier les contributions, éliminer les risques de blocage rencontrés habituellement dans une chaîne rédactionnelle, permettre à chacun de visualiser l'avancement des travaux.

Avant de vous lancer dans un tel projet, par exemple l'élaboration d'un document à plusieurs mains, il faut savoir composer avec les compétences de chaque collaborateurice et identifier la solution technique la plus appropriée au projet. Souvent, les solutions sont complémentaires. Dans tous les cas, un-e coordinateurice doit être en charge de récupérer, mettre en forme ou recomposer les résultats. Un conseil : ne cherchez pas systématiquement une suite bureautique en ligne pour rédiger un simple communiqué de presse.

Solution Avantages Désavantages
Une liste de discussion par courriel Beaucoup savent utiliser un client de courriel  Limiter voire interdire au maximum la circulation de pièces jointes et multiples versions de celles-ci
Un wiki Écriture collaborative, historique des modifications La syntaxe n'est pas toujours familière, l'upload de fichier n'est pas toujours aisé
 Un pad Écriture collaborative, historique des modifications, fonctionnalités dédiées à la collaboration “live” Le cas échéant, il faut gérer les droits d'accès et les pertes de mots de passe ; pas de partage de fichier
Stockage et partage de fichiers Un seul endroit de stockage, possibilité de versionning Gérer les droits d'accès et les pertes de mots de passe ; pas de manipulation simultanée d'un fichier
 Stockage et partage de fichiers + suite bureautique en ligne Un seul endroit de stockage, possibilité de versionning, interface familière Gérer les droits d'accès et les pertes de mots de passe ; nécessite un serveur de bonnes capacités
 Un dépôt git Modification collaborative de fichiers, versionning, gestion efficace des contributions Outil spécialisé nécessitant des compétences précises

Bloc (1000 car.) donner un titre ici

xxxxxxxxxxxx

Bloc (1000 car.) donner un titre ici

xxxxxxxxxxxx

etc.

cemfra/collaborer.txt · Dernière modification: 2019/04/04 17:28 par framatophe