Outils pour utilisateurs

Outils du site


information_internet

Ceci est une ancienne révision du document !


Guide de survie numérique : information et internet

Internet est un formidable outil qui permet d'accéder à de nombreux services et informations. Toutefois, il faut savoir s'en servir, et éviter les nombreux pièges qui peuvent se mettre sur votre route. Pas de panique, quelques réflexes simples vous aideront à trouver la bonne information, et laisser de coté les informations erronées ou incomplêtes.

Historique - Comment ça marche ?

Note: Cette section est légèrement siplifiée afin de rester abordable.
Internet est un réseau d'ordinateur créé à la fin des années 1960 par une agence de l'armée américaine, la DARPA (Defense Advanced Research Projects Agency). Le cahier des charges était simple: il fallait que le réseau puisse résister à une attaque nucléaire. Il ne prendra sa forme actuelle que dans les années 80 lorsque le protocole de communication TCP/IP (Transmission Control Protocol (TCP) et Internet Protocol (IP)) deviendra le seul protocole officiel du réseau. Le système est d'une simplicité exemplaire:

  • Chaque ordinateur est identifié par un numéro (par ex: 192.185.16.72)
  • Chaque ordinateur est relié à un ou plusieurs autres.
  • Il reçoit et envoie des paquets.
  • Dans l'en-tête des paquets, on trouve l'adresse du destinataire.
    • Si le paquet ne lui est pas destiné, il l'envoie vers la destination.

Chaque paquet progresse ainsi par sauts plus ou moins long jusque la destination finale. Par exemple, pour envoyer un paquet depuis le node 1.1.1.1 jusqu'au 6.4.3.2 on aurait:

La résilience du système est excellente, car si un des ordinateurs est détruit par une attaque atomique, on passe simplement autour:

Les paquets peuvent contenir n'importe quoi. Dans un premier temps, on échange essentiellement des messages (protocoles POP et SMTP), puis très vite aussi des fichiers (FTP). Ces protocoles se greffent sur le TCP/IP qui leur sert de fondation. Un autre protocole permet de lier entre eux des ordinateurs pour sauter d'une resource à l'autre: GOPHER. Mais cela reste assez technique.
Lors de la création d'internet, on n'a pas prévu le succès qu'il aurait. Et de fait, jusqu'au début des années 1990, les seuls à l'utiliser étaient les militaires, les scientifiques et les universités. Mais en 1990, un nouveau protocole est créé par Tim Berners-Lee, un anglais qui travaille au centre européen de recherche du CERN, le HTTP. Et cela va tout changer !
Mais revenons à nos ordinateur.
Comment l'ordinateur sait-il où envoyer les paquets ? Le système est - encore une fois - d'une simplicité désarmante. Cela fonctionne de manière hiérarchique, comme notre système de courrier ou de téléphone.
Lorsque vous envoyez une lettre de Marseille à Turin, la poste regarde d'abord le pays, et envoie la lettre en italie - au centre de tri principal, probablement Rome. Là, ils regardent plus loin et l'envoie à Turin. Là, on regarde la rue, nesuite le numéro, etc. Pour téléphoner à Rome, vous faîtes le 00 pour l'international, le 39 pour l'italie, le 06 pour Rome, puis le numéro de votre correspondant. Internet fonctionne de la même manière.
Comme il n'est pas simple de mémoriser ces numéros (même si cela marche, vous pouvez essayer et taper 192.185.16.72 dans la page d'adresse de votre butineur), il y a des tables de correspondance (DNS: Domain Name System) qui lient une adresse numérique (IPV4/6) à une adresse lisible par un humain (en lettre), appellée nom de domaine complet (FQDN: fully qualified domain name).
On voit vite que le système aaa.bbb.ccc.ddd, même s'il permet de donner pas mal d'adresses, reste un nombre fini. Cette nomenclature est la 4ème révision : IPV4. Comme je le disais, on a pas prévu le succès d'internet, et donc on commence à tomber à court d'adresse. C'est pourquoi on est en train de passer à un nouveau système d'adresse: l'IPV6, ou les adresses ressemble à 2001:4860:4860::8888:0000:0000:0000:0000 - comme vous voyez, on pourra voir venir.
Pour établir un site internet, on doit avoir une adresse IP, et elle doit être enregistrée quelque part - chez un “registrar”.
A l'origine, les règles de conversion étaient très strictes. ce qui permettait facilement de savoir à qui on avait affaire. Ainsi .mil/edu/org/net/gov/lu/be maintenant numero portables

to be continued

Les risques de la recherche sur internet

Internet est un réseau qui permet d'accéder aux informations, mais il ne garanti pas pour autant la qualité de ce qu'on peut y retrouver. Il est neutre par nature, et n'est que le moyen d'accès, comme la poste n'est que le service qui vous livre les lettres et colis, sans pour autant contrôler la véracité de ce qui se trouve dans les enveloppes. Il permet de mettre en relation chacun d'entre nous avec différents sites web, qui sont seuls responsable de leurs contenus.

On peut donc y trouver le meilleur comme le pire, et il est nécessaire de prendre quelques précautions pour éviter les pièges, et s'assurer que les informations auxquelles nous accédons sont vraies.

Comment bien chercher

Il existe des démarches simples à suivre pour s'assurer que votre recherche sur internet portera ses fruits et sera conforme à vos attentes. Les quelques règles suivantes vous permettront d'éviter les pièges et profiter de la puissance de l'outil qu'est internet.

Choisir ses sources

Dans votre vie de tous les jours, vous évaluez la qualité d'une information en fonction de sa sources, et de ses compétences. Vous accordez d'avantage de crédit à une information issue d'un journal renommé qu'à un journal connu pour son manque de sérieux. Vous considérerez l'information donnée au journal télévisé plus crédible que celle entendu dans le bus le matin même.

Il convient de garder ce même comportement, voir même de l'accentuer, quand nous sommes sur le web. La première des règles et de sélectionner avec soin votre source d'information. Privilégiez des sites de confiance. Ils seront dans la majorité des cas plus soucieux de vous donner une information vérifiée.

Le Multi-sources

Qu'est ce qui est plus fiable qu'une source d'information de confiance ?

Bien évidement, vous aurez trouvé la réponse à cette devinette : plusieurs sources d'informations. Il est toujours préférable d'avoir plusieurs vérifications plutôt qu'une seule. Comme partout, si plusieurs sources d'informations que vous estimez de confiance diffusent une même information, les chances que cette dernière soit vraie augmentent.

Bien que ce soit une vérité valable pour toute source d'information, elle est d'autant plus vraie sur le web, qui par nature permettra à chacun de s'exprimer, y compris pour dire des choses qui ne sont pas le reflet de la réalité. Multiplier les sources permet donc de s'assurer de la véracité de ce que vous pourrez lire sur un premier site web. Mais cela permet aussi de vous forger votre propre avis en vous basant sur les avis subjectifs de différents sites, d'orientations différentes. Si vous cherchez à vous faire un opinion sur une réforme politique en cours par exemple, la vision que vous pourrez avoir en ne lisant que l'avis du parti qui la propose ne sera pas objectif. Compléter ces informations avec celles diffusées par d'autres partis politiques ne pourra que vous exposer les faits sous un autre angle, et vous donner les éléments nécessaires pour forger votre propre avis. En une phrase : multiplier les sources, et gardez toujours un esprit critique envers ce que vous lisez.

Hoax et désinformation

Qu'est ce qu'un Hoax ?

Un Hoax est un canular informatique. Un blague diffusée via internet. Ils se diffusent via des mails transférés entre contact, des sites internets ou encore via les réseaux sociaux, où chacun peut très vite transférer une information, souvent sans en avoir vérifié la véracité.

FIXME

Comment les repérer

Les hoaxs peuvent prendre des formes très différentes, mais utilisent des mécanismes souvent identiques, qui permettent des les repérer. Voici quelques points qui permettent des les repérer :

  • Ils font souvent référence à des choses très connues (annoncés comme provenant de grandes sociétés). C'est une tentative de gagner la confiance de la personne qui le lit. Vous aurez plus confiance si l'information est annoncée comme venant de Microsoft plutôt que de John Doe, qui l'écrit depuis son garage, pas vrai ?
  • Les faits exposés dans le hoax sont souvent très fous. Peu de détails sont donnés. Il n'y a d'ailleurs souvent aucun repère temporel fixe (peu de dates, puisque ces dernières permettraient de vérifier les faits)
  • Les faits sont souvent extrêmement alarmistes, pour faire paniquer celui qui le recevra. On parlera de risque majeur pour la santé, de virus capable de détruire l'ordinateur de celui qui ne fera pas une opération particulière, ou encore de service gratuit utilisé par tous qui deviendra payant dans quelques mois (comme Facebook, MSN, etc.)
  • Les hoaxs sont souvent repris et mis à jour. C'est comme ça qu'un même message d'alerte pourra être repéré à nouveaux plusieurs années après sa première circulation, avec une autre société, un autre nom de logiciel ou d'autres dates, dans les cas où elles existent.

Ces informations sont bien entendu fausses. Un peu d'esprit critique vous permettra sans aucune difficulté de vous méfier des hoax les plus courants. Vous pourrez alors vérifier l'information, à l'aide notamment de sites spécialisés, comme Hoaxbuster, qui recherchent et répertorient les hoax sur le web, et l'expliquent de détail. Ce site est un outil précieux, puisqu'il vous permet de savoir si l'information est vraie, partiellement vraie, ou fausse. L'explication vous permet d'ailleurs vous mieux vous familiariser avec les mécanismes utilisés par les auteurs de ces canulars informatiques.

Le bon comportement

La première chose à faire est bien entendu de garder un esprit critique, pour repérer toute information reçue qui pourrait être un hoax, que ce soit par courriel, sur un site web quelconque ou sur les réseaux sociaux. Une fois que vous avez un doute, vous pouvez vérifier l'information comme expliqué juste avant.

En cas de doute, il est préférable de ne pas transmettre l'information plutôt que diffuser un hoax. Sa diffusion peut être particulièrement nocive, comme dans le cas du hoax concernant le don du sang pour Noëlie qui a provoqué un afflux d'appels vers les hopitaux, occupant le personnel qui avait mieux à faire en s'occupant de patients qui en avaient besoin.

Mieux encore, quand vous avez pu détecter le hoax, n'hésitez pas à le signaler à vos proches qui les diffusent. Ils le font probablement en pensant bien faire, et leur expliquer à leur tour pourquoi c'est une erreur aidera à stopper la diffusion de ces hoaxs.


information_internet.1417185030.txt.gz · Dernière modification: 2015/05/07 13:49 (modification externe)